Bienvenue aux visiteurs:)

mercredi 17 février 2010

Il était une fois Mathis...

J'ai pensé écrire l'histoire de notre fils Mathis pour encourager ceux et celles en attente (moi inclusivement)..:)

Tout à commencé en 1995 quand Sébastien et moi nous sommes rencontrés. J'arrivais de l'Afrique et lui de Baie-Comeau. Rapidement nous sommes devenus amis, avons commencé à nous fréquenter et nous sommes mariés le 16 août 1997.
Quatre ans après le début de notre union nous avons décidés de fonder une famille. À cause d'un problème médical nous savions que nous irions soit vers l'adoption soit vers Invitro. Une rencontre à la clinique Procréa et je savais que je ne voulais rien savoir d'invitro! Nos yeux se sont donc naturellement tournés vers l'adoption. J'ai épluché chaque programme, chaque pays et j'ai découvert que c'était moins facile que prévu. J'étais trop jeune (j'avais 24 ans). Finalement, après plusieurs années de recherche, notre choix s'est arrêté sur la Thaïlande. Nous étions enchantés par ce programme, les excellents soins prodigués aux enfants, et mes parents avaient quatre couples d'amis qui avaient adoptés là. En mai 2004, j'ai appellé à notre agence Enfants d'Orient. Malheureusement, la Thaïlande était fermée à ce moment là et la liste d'attente était déjà très longue. La responsable m'expliqua qu'il y avait 5 pages de noms avant nous, et que même si elle prenait nos noms nous attendrions au moins 10 ans avant de pouvoir envoyer notre dossier. Je lui demandai de prendre nos noms quand même, c'était notre seule option, j'étais encore trop jeune pour la Chine et beaucoup d'autres programmes étaient fermés ou trop dispendieux ce qui nous laissait aucune autre option.

Dix mois plus tard, mercredi le 9 mars 2005, nous avons reçu un appel de l'agence qui allait nous permettre de devenir parents! Mme Kang nous demandait si nous voulions toujours envoyer un dossier en Thaïlande. Il semble que beaucoup de couples avant nous avaient changés d'avis. Nous étions surexcités! Enfin, nous aurions ce bébé tant désiré! Ce que nous ignorions à ce moment là c'est que notre fils Mathis était né la veille!
Nous avons montés notre dossier le plus rapidement possible et l'attente officielle débuta! Au départ nous pensions demander une fille, mais finalement nous avons décidés de ne pas préciser le sexe du bébé. Nous voulions un enfant en santé de 0-18mois.

La veille de la fête des mères (en 2006), j'étais tellement triste. Cette nuit là je fis un rêve. Dans mon rêve, je pleurais et un petit garçon d'origine Thai m'a flatté le visage et m'a dit: 'ne pleure pas, ton petit garçon sera là très bientôt.' Puis il fit le salut Thai et je me réveillais toute émue..

Les mois passaient et la santé de ma grand-maman Pauline, qui était comme ma deuxième mère, diminuait. Elle me disait souvent: 'Naomi, je veux voir ton bébé avant de mourir.'
J'ai donc décidé de prier pour un miracle. On nous avait dit que l'attente serait de deux ans. Au mois de juillet, je me suis mise à prier que l'on ait notre proposition le 29 août à la fête de ma grand-mère.

Le 29 août 2006, j'ai passé l'après-midi avec ma grand-maman. Après souper, mon mari parlait avec son frère au téléphone quand il a entendu la deuxième ligne. Il a prit l'appel et la dame lui a dit: 'Bonsoir, c'est Madeleine d'Enfants d'Orient.'(Nous savions que c'était elle qui appellait pour les propositions)
Sébas m'a dit d'aller prendre l'autre téléphone que c'était Madeleine qui appellait. Je n'avais pas entendu la sonnerie du téléphone donc je pensais qu'il me faisait une blague! (C'est son genre)..Mais il m'a dit: Non, Nao, je ne joke pas. J'ai marché toute tremblante jusqu'au salon, j'avais l'impression d'être sur un nuage..J'ai prit le téléphone et j'ai 'crié' est ce que vous nous appellés pour une proposition? Et oui, c'était l'appel qu'on attendait depuis tant d'années..nous étions parents d'un magnifique petit garçon de 17 mois!
Ce fut le coup de foudre avec notre bébé!

Cette nuit là, j'ai presque pas dormi. J'éteignais la lumière et je l'a rallumait aussitôt pour contempler son magnifique visage encore une fois..j'essayais de mémoriser chaque détail des quatres photos que nous avions de lui..C'était tellement irréel..Je devais presque me pincer pour y croire..Après cinq ans de tristesse, d'espoir, enfin je pourrais serrer mon fils dans mes bras...

Je ne sais pas pourquoi le chemin jusqu'à mes petits est si long...mais l'attente en vaut la peine! Et chaque jour je suis reconnaissante d'avoir mon petit trésor dans ma vie..quelle privilège d'être maman, d'être sa maman!

4 commentaires:

Caro et José a dit…

Merci Naomi de prendre le temps de nous raconter la belle histoire de votre famille. C'est vrai que le chemin est terriblement long jusqu'à nos petits trésors, mais avec des belles histoires comme la vôtre, c'est permis de croire qu'un jour notre rêve va se réaliser!
La première fois que nous nous sommes rencontrées, tu étais sur le point d'aller chercher ton beau Mathis et moi je venais d'envoyer notre dossier d'adoption pour la Chine. J'ai compris à ce moment là qu'un lien spécial unis les parents adoptants, seul un parent en attente peut réellement en comprendre un autre...;-)

Et bien-sûr que je te tiendrai au courant de notre cheminement :o)

Caro xx

NaoSeb a dit…

Bon matin Caro,

J'espère tellement que vous puissiez avoir votre petite Maïka rapidement...Ça va être hallucinant quand tu l'auras dans les bras:) Je suis avec toi de tout coeur dans ton attente! Qui sait, peut-être nos filles auront à peu près le même âge?
Bonne journée,
Naomi
xx

Famille Lachance a dit…

J'aime lire et réentendre votre histoire d'doption. C'est si touchant... J'espère qu'elle touchera et encouragera beaucoup de couple qui espèrent devenir des familles...
Caro xxxxx

NaoSeb a dit…

Salut Caro,

J'espère aussi...je suis tellement contente que tu aies reprit un blog..C'est génial!
Mon hotmail fonctionne pas aujourc'hui..J'espèere que tu vas bien.
Nao
xxx